YARA – Bombe à retardement

Communiqué du comité local des soulèvements de la Terre, Saint-Nazaire, estuaire Presqu’ile
À loccasion de la manifestation pour la Suspension administrative de l’usine de Montoir – Samedi 14 octobre à st nazaire

A Montoir l’entreprise Yara se permet de faire peser un danger inacceptable sur les salarié.es et sur nous habitant.es. Face à ce mépris de nos vies, l’Etat et sa sociale démocratie restent innoffensifs et se retrouvent complices de la pollution de l’estuaire et même du risque mortifère d’explosion.

Au comité local des Soulèvements de la Terres nous pensons que cette situation ne relève pas d’un simple manquement. Il témoigne d’un choix politique et stratégique de protéger un élément essentiel du monde que nos dirigeants défendent : celui de l’agro-industrie.

Yara est le leader mondial des engrais de synthèse. Cela veut dire que cette entreprise qui a une de ses 3 usines françaises juste à côté de chez nous, est la multinationale la plus à la pointe de la production de l’élément nécessaire à l’agriculture industrielle pour fonctionner et se développer. 

Sans elle et ses engrais azotés, il n’y a pas de Beauce, ni d’élevage industriel qui demanderait trop de matière à produire sur des petites surfaces. Sans elle, impossible de transformer un bocage en champs de monoculture mécanisé. Sans elle, des tas de procédés industriels seraient impossibles, comme la production d’explosif pour l’armement.

Yara, par sa position dans le système alimentaire mondial est un des plus puissants lobby en faveur de l’agriculture industrielle. En Europe, elle excelle dans l’art de casser les initiatives pour le climat ou la paysannerie. À l’international, elle s’immisce dans les politiques publiques comme en Afrique pour développer son modèle. Yara est la bête noire de la classe paysanne et rurale parce qu’elle agit dans l’ombre, dans les espaces de décisions pour écraser les petits face aux grosses subventions, à l’accaparement et à la concurrence des prix.

Mais vous vous demandez peut-être d’où lui vient son pouvoir presque magique ? 

Yara maitrise la transformation de l’azote inerte présent dans l’air en azote assimilable par les plantes donc en ammoniac : le procédé Haber Bosch. Avec ce procédé, on peut produire en quasi illimité l’élément principal nécessaire au développement des plantes.

Cette réaction nécessite une enorme quantité de gaz fossile. Yara est donc le 1er consommateur de gaz fossile européen et un des principaux lobbyistes du Gaz de Schiste.

Aujourd’hui nous exigeons la fermeture administrative de l’usine avec nos ami.es de la coordination. 

Mais en tant que groupe local des soulèvements de la Terre nous voulons porter par notre présence la voix des luttes paysannes et rurales. Depuis l’invention du procédé Haber Bosch, l’agriculture industrielle défigure nos territoires, s’accapare les ressources et menace nos existences partout dans le monde pour faire du profit. 

À l’inverse, les communautés paysannes font la preuve chaque jour depuis des miliers d’années de leur capacité nourricière tout en respectant les milieux. 3/4 de la population mondiale est nourrie par des paysannes et paysans.

Certaines sont parmi nous mais nous en sommes probablement toustes des descendants de cette classe qui a participé et participe toujours à faire exister des campagnes vivantes et diversifiées.

Ici sur l’estuaire mais aussi en Belgique et en Allemagne des personnes s’organisent contre Yara. Sans doute d’autres en Afrique ou au Brésil.

Alors sur l’estuaire à partir d’aujourd’hui, ciblons Yara non pas seulement pour son mépris envers habitant.es et travailleurs.se mais aussi parce que nous défendons un autre monde que celui qu’il déploie sur toute la planète.